PODCAST #1 : Introduction au Développement Personnel

by | Apr 13, 2021 | Podcast | 0 comments

Guide d’introduction au développement personnel

 

Après avoir passé des années à lire littéralement des dizaines de bouquins de développement personnel, à regarder des centaines d’heures de vidéos et de formations, à même suivre une thérapie dîtes comportementale et cognitive, à être coaché et enfin à devenir moi-même un Life-Coach certifié ou coach de vie en français, j’ai pensé qu’il serait intéressant de synthétiser toutes ces informations dans un guide qui vous ferait gagner un temps précieux.

Alors, bienvenue dans le guide complet d’introduction au développement personnel.

Mais, qu’est-ce que le développement personnel ?

Le développement personnel vise avant tout l’épanouissement de l’individu et touche tous les domaines de notre vie.

C’est une introspection qui vise à améliorer la connaissance de soi,
améliorer notre qualité de vie, découvrir nos talents, optimiser notre potentiel ou atteindre nos objectifs.

Le développement personnel vise à apporter plus de cohérence dans notre vie et à vivre en harmonie avec nous-mêmes et le monde qui nous entoure.

 

Les origines du développement personnel

Dans la Grèce antique, des philosophes et des penseurs tels qu’Aristote, Socrate, Platon et bien d’autres baignaient déjà dans les mystères de développement de soi, il en va de même en Asie avec Lao Tzu, Confucius. Bien sûr, on pourrait trouver de nombreux exemples dans toutes les cultures du monde.

D’une certaine manière, toutes les religions nous parlaient déjà depuis des millénaires de développement personnel.

L’origine est tout simplement l’être humain dans sa définition la plus simple. Chaque être humain a la volonté de changer, de s’améliorer, de progresser, de découvrir et d’apprendre en permanence.

Plus près de nous, Dale Carnegie a sans doute été l’un des pionniers du développement personnel moderne aux États-Unis, où il a créé des méthodes pour augmenter les compétences des vendeurs et les managers de nombreuses entreprises.

De multiples livres de M. Carnegie sont encore des best-sellers aujourd’hui. L’un des plus connus et toujours dans les meilleurs ventes et le populaire “Comment se faire des amis”, bien que la traduction du titre français ne soit pas tout à fait exact et qu’on devrait davantage le traduire par “Comment se faire des amis et influencer les autres”.

Mais revenons en à nos moutons.

Grâce à la psychologie moderne, nos contemporains travaillent encore sur la question du développement personnel, dont voici certains noms des plus célèbres contributeur.

Tout d’abord, Carl Gustav Jung, un psychologue suisse, a fortement contribué au développement personnel à travers la psychologie analytique et son concept d’individuation.

Alfred Adler, un médecin et psychothérapeute autrichien, fondateur de la psychologie individuelle.
L’un des plus célèbres est Abraham Harold Maslow et sa fameuse pyramide de Hiérarchie des besoins, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

L’origine du développement personnel est multiple et se présente sous de nombreuses formes et dans de nombreuses cultures.

 

Pourquoi le développement de soi est si important ?

Nos vies n’ont jamais été aussi stressantes dans notre société moderne ; la civilisation n’a jamais évolué aussi rapidement.

À l’époque de nos ancêtres, les choses étaient pour la plupart fixées dès notre naissance, et les possibilités d’évolution étaient très restreintes. Aujourd’hui, nous vivons à l’ère des possibilités illimitées, où les rêves sont abordables et où les connaissances sont facilement accessibles.

Cependant, il est essentiel de noter l’explosion des maladies mentales au cours des 30 dernières années ; anxiété, stress, burn-out, dépression sont parmi les nouvelles maladies qui rongent la société.

Le développement personnel s’est imposé comme une évidence et l’une des meilleures armes à notre disposition pour éviter ces pièges et agir positivement sur notre vie.
Bien entendu, le développement personnel ne se limite pas à cela. Il est surtout un moyen pour de nombreuses personnes d’améliorer leur vie, avec en toile de fond la volonté d’être tout simplement heureux.

 

Avant tout, c’est un choix !

Avant tout, le développement personnel est une décision que nous prenons pour nous-mêmes, un engagement pour un changement important et durable.

Je préfère être honnête tout de suite. C’est aussi et principalement un défi.

D’une certaine manière, c’est le chemin le plus difficile à suivre car ce processus de changement demande des efforts, des remises en question. Il n’y a pas de raccourcis. Sinon, tout le monde le ferait, n’est-ce pas ?

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la plupart des gens ne changent pas, ils préfèrent penser que c’est impossible, après tout Céline Dion l’a chanté “On ne change pas”.

 

A qui s’adresse le développement personnel ?

 

À tous, sans distinction d’âge, de sexe, de religion, de nationalité ou de statut social.
Le développement personnel a un impact sur tous les différents domaines de la vie :

  • La santé mentale
  • La santé physique
  • Affaires/Carrière
  • Amour/romance
  • La vie de famille
  • La vie sociale
  • Spiritualité et développement personnel
  • Finances
  • Loisirs et divertissements
  • Environnement physique

Cela montre que le développement personnel concerne absolument tout le monde, que vous soyez employé ou entrepreneur, mère/père au foyer, femme d’affaires ou homme d’affaires, et indépendamment de votre âge ou de votre situation amoureuse.

Toutes nos situations de vie reflètent ce que nous ressentons à l’intérieur de nous et la façon dont nous gérons nos émotions internes, et auront donc un impact sur nos résultats et sur notre environnement direct.

D’où vient le besoin de s’épanouir ?

Ce besoin apparaît souvent lors d’une prise de conscience importante que beaucoup de personnes appelleront : un déclencheur. Un déclic.

Les déclencheurs les plus connus sont un licenciement, une rupture amoureuse, une maladie, un décès, un accident, etc.

Il s’agit d’un sentiment général de malaise qui nous pousse à explorer de nouvelles voies, à essayer de changer les choses et, dans le meilleur des cas, à nous retrouver.

Le développement personnel cache une notion simple mais fondamentale pour chaque individu, le désir de n’être qu’heureux.

Pour ma part, ma prise de conscience à été de me retrouver dos au mur face à une anxiété chronique qui me pourrissait la vie.

 

Les bienfaits du développement personnel

L’un des énormes avantages d’aujourd’hui est l’accessibilité de l’information, grâce à Internet, qui vous permet d’étendre vos connaissances et d’approfondir votre apprentissage. Le fait que vous lisiez cet article en est la preuve, et il en va de même pour le développement personnel.

Voici une liste d’avantages liés au développement personnel :

  • Meilleure gestion des émotions
  • Meilleure gestion du stress
  • Meilleures relations avec soi-même
  • Meilleures relations avec les autres
  • Approfondir la connaissance de soi
  • Développer la confiance en soi
  • Apprendre à s’affirmer
  • Mettre plus de cohérence dans sa vie
  • Développer de nouvelles compétences
  • Développer sa résilience
  • Apprendre à atteindre ses objectifs
  • Découvrir sa mission de vie
  • Mettre fin à la procrastination

Bien sûr, il s’agit d’une liste non-exhaustive, et chacun trouvera ce qui est important pour lui.

 

PARTIE 1: C’est l’heure de changer les choses

“Si vous n’aimez pas quelque chose, changez-le. Si vous ne pouvez pas le changer, changer votre attitude. Ne vous plaignez pas.” Maya Angelou

Commencer par croire que vous pouvez changer

Il est temps de prendre conscience du pouvoir que vous avez et de la possibilité de changer les choses qui ne vous conviennent pas ou qui ne vous conviennent plus.

En me focalisant sur quelque chose que je ne pouvais pas changer, je n’ai fait qu’augmenter ma frustration et me rendre malheureux et frustré.
Je ne suis pas un cas isolé. Je rencontre régulièrement ce genre de problème lors de mes séances de coaching, d’où l’importance de changer ce que l’on peut.

Le développement personnel commence ici, en prenant pleinement conscience de ce qui est dans votre champ d’action, de ce sur quoi nous avons réellement un levier pour agir.
La première étape ici est de prendre conscience de ce que l’on peut changer.

Dans la sagesse de Marc-Aurèle, il disait “Mon Dieu, donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer celles que je peux changer et la sagesse de distinguer les premières des secondes.”

 

Le processus naturel du changement / Au rythme des saisons

Il est toujours assez surprenant de voir à quel point l’être humain est résistant au changement. Nos différentes peurs nous empêchent souvent de voir les choses. De plus, nous nous heurtons à un mur qui semble souvent infranchissable, pourtant c’est bien au-delà de ce mur qu’il y a des possibilités infinies à explorer.

En observant notre environnement, tout est source de changement, les saisons, la météo, les animaux, et bien sûr, les êtres humains.
Parfois le changement s’impose à nous, une rupture, un divorce, une faillite, un licenciement, une mutation, un deuil, etc. Beaucoup de ces aléas font partie de notre vie, que nous les ayons décidés ou non.

Par la suite, nous nous adaptons, réagissons, et bien que ce soit souvent inconfortable, nous créons une nouvelle routine, de nouvelles habitudes apparaissent, et le cycle continue.

Je suis fermement convaincu que chaque personne essaie de changer et d’améliorer constamment sa vie en faisant de son mieux.

Cependant, la réalité est que la plupart des gens ne changeront jamais vraiment et arrivent à la conclusion qu’il est impossible de changer ou du moins impossible pour eux.

Cependant, la réalité est que certaines personnes parviennent à changer leur vie, alors j’ai commencé à me poser une question simple :
S’ils peuvent le faire, pourquoi pas moi ? Et pourquoi pas vous ?

Vous choisissez ce que vous voulez changer, ou la vie décidera pour vous, et elle trouvera une raison parfaite pour le faire.

Pourtant, la croissance n’a qu’un seul but : devenir la personne que vous êtes censé être. Bien que le changement puisse être effrayant, il est tout autour de nous et le changement des saisons en est l’exemple le plus éclatant.

 

Frederic Hudson, coach et professeur à l’université de Columbia, expert en transition et en coaching organisationnel, a proposé une approche du changement comprenant quatre phases distinctes qui nous permettent de comprendre efficacement ce que nous vivons tout au long de notre vie.

1/ L’été
C’est une phase de construction souvent positive. On est en pleine énergie positive et en pleine action. On se sent souvent plein de vie durant cette période, d’où l’impression de motivation et l’envie de faire des choses que l’on ne fait pas habituellement.

2/ L’automne
C’est le moment de la remise en question. On se rend compte que tout n’est pas parfait. La stagnation s’installe peu à peu. Il est fondamental de prendre conscience de ce qui ne nous convient plus et d’apporter des changements pour repartir sur l’été. C’est ce que nous appellerons la mini transition.

3/ L’hiver
Cette fois, nous sommes dans une énergie basse plutôt négative. Nous sommes plutôt dans une phase d’introspection, de chaos, et parfois même de dépression. Cette phase est sans doute la moins agréable des quatre. Paradoxalement, c’est celle qui est la plus riche en enseignements. C’est le moment de réfléchir à la situation et de trouver des solutions pour trouver ou redécouvrir ce qui fait sens pour soi.

4/ Le printemps
Ce cycle est encore peu énergétique, mais cette fois-ci il est positif. C’est une phase d’expérimentation pour trouver ce que l’on veut vraiment.
C’est le moment où tout est possible, on teste, on découvre, on s’autorise à explorer des zones inconnues, le ciel auparavant sombre s’éclaircit peu à peu, et la douceur de l’été approche.

 

Prenez vos responsabilités !

Parlons d’un sujet qui nous ennuie. Le changement ne se produira que lorsque nous aurons réalisé que nous devons assumer la responsabilité de ce qui nous arrive dans la vie. Cette phrase semble profondément injuste à première vue, alors laissez-moi vous expliquer et vous donner un exemple.

Je venais d’avoir 16 ans, et mon frère, de quelques années mon aîné, est mort dans un accident de voiture. À partir de ce moment-là, mon monde s’est effondré. Je suis devenu de plus en plus anxieux à propos du monde qui m’entourait. J’ai même développé une forme d’hypocondrie. Cela est allé jusqu’à construire moi-même une anxiété qui m’empêchait presque de sortir de chez moi.

Bien sûr, je n’étais pas responsable de ce qui s’est passé. Cependant, j’étais responsable de la façon dont j’ai réagi aux événements. Certains, dans les mêmes circonstances, auraient agi différemment. Une bonne douzaine d’années plus tard, je suis tombé dans le développement personnel. Ma situation était tellement compliquée que je cherchais tous les moyens possibles pour me sortir de ce cauchemar.

J’ai alors pris réellement conscience que j’avais moi-même créé cette prison dans laquelle je vivais. Par la suite, j’ai pris la décision de transformer ma vie.
En réalisant que nous ne contrôlons pas les événements, notre relation avec eux peut sembler frustrante, mais j’y vois quelque chose de positif.

Il nous appartient donc de faire un choix différent et, par conséquent, d’orienter nos pensées et nos décisions vers de nouvelles solutions.

Assumer la responsabilité de ce que l’on a aujourd’hui est rarement facile au début, mais c’est le premier pas essentiel vers une vie meilleure.

 

Pourquoi vous devriez changer ?

“Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle.” Paulo Coelho

C’est la première question importante ici, l’intention de changer est louable, mais il est fondamental de le faire pour les bonnes raisons. Je n’ai aucune envie de vous empêcher de changer, bien au contraire, mais le changement se construit sur une base solide.
Cette base est le reflet de votre clarté intérieure, et c’est à vous de vous poser les bonnes questions.

Si vous n’êtes pas encore sûr, donnez-vous le temps d’y réfléchir, et évitez les regrets.

En parlant de regrets, le livre “Les 5 regrets des personnes en fin de vie” de Bronnie Ware, soignante en soins palliatifs auprès de personnes en fin de vie, a recueilli des témoignages poignants.

Et voici les 5 plus grands regrets des personnes interrogés :

  1. J’aurais aimé avoir le courage de vivre la vie que je voulais et non celle que les autres attendaient de moi.
  2. J’aurais dû travailler moins.
  3. J’aurais aimé avoir le courage d’exprimer mes sentiments.
  4. J’aurais aimé rester en contact avec mes amis
  5. J’aurais aimé me permettre d’être plus heureux

Si la notion de regrets ne vous évoque pas grand-chose, voici ce que j’ai pu constater à partir de mes expériences personnelles et de mon coaching :

Voyons maintenant trois raisons principales qui précèdent un changement de vie.

 

Les expériences de vie :

Il est assez simple de constater que l’on ne raisonne pas de la même manière (du moins je l’espère !) quand on a 15 ans et quand on en a 30.

Les expériences de la vie (succès ou échecs) sont des sources d’apprentissage permanent et donc de mise en place de nouvelles stratégies au quotidien, bien sûr, si et seulement si l’on peut apprendre du passé.

 

Le pouvoir de l’amour :

Cela peut sembler relativement naïf dit comme ça, pourtant à y regarder de plus près, n’est-ce pas le plus grand pouvoir qui existe dans le cœur des êtres humains ?

Qu’il s’agisse d’un parent qui donnerait un rein pour sauver son enfant sans réfléchir une seconde. C’est un époux ou un mari qui accepterait d’aller vivre à l’autre bout du monde pour suivre son âme sœur.
J’aime cette idée romantique du changement et je la trouve incroyablement inspirante.

 

Les souffrances :

Pour moi, c’est malheureusement la façon la plus courante de changer. Tant que l’on vit dans le confort, le changement est impossible. On préfère attendre, remettre à plus tard, se trouver des excuses, ruminer, etc.

La résilience naturelle nous fait accepter un niveau de souffrance hallucinant, conduisant à des situations dangereuses, voire absurdes.

N’avons-nous pas déjà entendu ce genre d’histoire, dans laquelle une personne a changé de vie après une maladie, un licenciement, un burn-out, un divorce ?

On choisit alors de changer parce qu’on n’a tout simplement plus le choix, et cela devient une question de vie ou de mort. Cela implique une prise de conscience relativement brutale d’une réalité que nous avons souvent évitée pendant trop longtemps.

Il y a une différence majeure entre le désir de changer et la volonté réelle de transformer sa vie.

Posez-vous la question : Pourquoi ai-je vraiment envie de changer ?

 

N’attendez pas le bon moment pour agir

Le moment parfait est maintenant car le moment que nous attendons tous n’existe pas.
Avez-vous déjà pensé que vous alliez commencer quand tout serait parfait ?

J’ai passé ma vie à le faire et à attendre le bon moment. Vous savez ce fameux moment où toutes les étoiles sont alignées, ce moment où la motivation est à son maximum, ce moment où le destin va enfin me faire un signe, ce moment où j’aurai perdu ces kilos en trop, ce moment où j’aurai enfin donné ma démission, ce moment où j’aurai assez d’argent pour vivre librement.

J’imagine que certains de ces exemples vous parlent.
Avez-vous déjà vu comment rien ne se passe comme prévu, comment le soi-disant moment parfait devient une chimère et se transforme ensuite en une brillante excuse pour ne pas faire les choses ?

J’ai la seule certitude qu’il n’y aura aucun changement si vous attendez le bon moment.
Malheureusement, ce moment parfait n’existera jamais, alors foncez, qui sait, vous pourriez être surpris du résultat.

 

4 Pouvoirs pour démarrer efficacement !

 

1. Trouver sa voie

Pour réaliser un changement durable et positif, il est fondamental d’être toujours en phase avec notre soi profond. C’est pourquoi, pour renouer avec vos rêves d’enfant que vous avez mis de côté, il est urgent de savoir vous écouter.

Faire quelque chose qui nous passionne est sûrement l’une des meilleures façons d’agir.
Même si vous ne savez pas exactement ce que vous voulez. Allez-y quand même.

Tout le monde n’a pas la chance de trouver sa passion dès l’enfance. Parfois, on ne la trouve pas au cours d’une vie, alors que faire ?

Je me pose cette question depuis longtemps, et la réponse est simple et déroutante, il faut essayer de découvrir le maximum de choses suivant nos valeurs et notre personnalité. Essayer de sortir de ce que l’on connaît déjà et explorer de nouveaux horizons.

J’ai lu un nombre incroyable d’articles et fait des dizaines d’exercices différents pour trouver ma passion. Aucun d’entre eux ne m’a donné de réponse concrète, mais petit à petit, et encore aujourd’hui, je construis mon chemin comme je le souhaite.
Une autre astuce consiste à inverser la question et à se demander : Qu’est-ce que je ne veux plus dans ma vie ?

Être clair avec ce que nous ne voulons plus nous permet de donner une direction différente à notre vie.

 

2. Volonté et motivation

La volonté est essentielle au départ, mais il est sûre d’une chose, elle ne tient pas dans le long terme. D’où l’importance de transformer rapidement cette volonté en motivation.

La motivation en elle-même pourrait faire l’objet d’un podcast à elle seule.

Dans son étymologie, la motivation renvoie à une idée de mouvement. Le dictionnaire la définit comme suit : Raisons, intérêts, éléments qui poussent quelqu’un à agir ; fait que quelqu’un est motivé pour agir.

On peut distinguer deux types de motivation :

– La motivation extrinsèque qui provient d’éléments extérieurs.
– La motivation intrinsèque qui vient de l’intérieur.
Pour être épanouie, la motivation intrinsèque est la seule solution viable à long terme, la seule qui dure.

 

3. L’extraordinaire pouvoir des habitudes.

Notre vie et nos résultats sont le reflet de toutes nos petites habitudes quotidiennes.

Si les résultats que vous obtenez ne sont pas au niveau que vous espérez, commencez par changer vos habitudes :

“On ne se débarrasse pas d’une habitude en la jetant par la fenêtre ; il faut la descendre par l’escalier, marche après marche.” Mark Twain

C’est par la répétition qu’une habitude s’installe. Commencez dès maintenant à choisir de nouvelles habitudes à mettre en place. Il ne s’agit pas de tout changer d’un coup mais d’être progressif et régulier.

 

4. Le pouvoir des objectifs

Un objectif permet de dessiner le cadre de l’action, de savoir où l’on va. Il fonctionne en tandem avec votre plan d’action global.
L’objectif doit être clair, précis, et avoir une date de fin précise.
Je ne rentrerai pas trop dans le détail des objectifs, car j’ai écrit un livre dédié à ce sujet que vous pouvez télécharger gratuitement ici :

 

4 pièges à éviter pour un épanouissement personnel réussi

 

1. L’impatience :

J’ai très souvent, trop souvent choisi des raccourcis, “tiens, un cours pour apprendre la guitare en 3 jours ? apprendre l’anglais en 2 semaines ? ! “

Oui… je croyais vraiment que cela pouvait marcher, mais j’ai perdu de l’argent et de la motivation.

Tout changement nécessite de nouveaux apprentissages, l’établissement de nouvelles habitudes sur le long terme, et tout cela prend du temps, des semaines, des mois, et parfois des années.

L’impatience nous fait commettre des erreurs en prenant des raccourcis et autres chemins de traverse dans le but de gagner du temps. Finalement, on finit par perdre du temps plus qu’autre chose.

L’être humain est compliqué. Il doit assimiler, comprendre et pratiquer pour s’améliorer. Le développement personnel ne fait pas exception. Le temps sera à la fois votre meilleur allié et votre pire ennemi.

Choisissez d’avancer un peu chaque jour, vous verrez de grands résultats plus vite que vous ne le pensez.

 

2. La résilience :

“Remarquez que l’arbre le plus rigide est le plus facilement fissuré, tandis que le bambou ou le saule survit en se pliant au vent.”
Bruce Lee

Le mot “résilience” est avant tout une qualité physique. Un corps peut résister à un choc.
En psychologie, le terme est surtout utilisé pour désigner la capacité à continuer à vivre et à s’épanouir en surmontant un choc traumatique important.

Indispensable et plutôt positif, pourquoi en parler ici ?
Tout simplement parce que la résilience de l’être humain est parfois si forte qu’elle peut nous sauver et nous détruire.

Dans certains cas, nous acceptons un tel niveau de souffrance que nous finissons à un moment ou à un autre par “craquer”. (dépression, burn-out, etc.)

 

3. L’autocritique :

Fortement liée à un manque d’estime de soi, l’autocritique est très présente chez les personnes qui échouent dans la transformation de leur vie.
Notre énergie doit être investie dans la création de nouveaux schémas de pensée.

Être gentil avec soi-même, apprendre à s’aimer avec gentillesse, approuver et valoriser nos actions est tout ce dont nous avons besoin pour exprimer notre plein potentiel.

 

4. L’ego :

Le terme ego vient du latin, qui signifie “je/moi”. L’ego désigne la partie de la personnalité chargée d’équilibrer les différentes forces auxquelles est confrontée la psyché de l’individu.

Cependant, l’ego n’est rien d’autre qu’une impression. L’ego n’est pas une existence indépendante. Il est le produit d’un sentiment d’individualité.
Nous ne sommes pas notre ego, cet “être” limité que nous croyons être.

Or, cet ego déteste le changement car son rôle est précisément de ne pas changer.
Vouloir détruire son ego ou essayer de le nier ne ferait que le rendre plus puissant. Il s’agit ici d’en prendre conscience et d’accepter de travailler avec lui. C’est aussi se réconcilier avec soi-même.

 

PARTIE 2 : Passons à l’action !

 

La notion d’engagement

 

S’engager, c’est promettre d’accomplir quelque chose.

Dans leur ouvrage intitulé “Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens” Robert Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois considèrent l’engagement de la manière suivante : “Seuls les actes nous engagent. Nous ne sommes donc pas engagés par nos idées, ni par nos sentiments, mais par notre comportement.”

S’engager, c’est passer à l’action.

Engagez-vous pleinement dans ce qui est important pour vous, faites-le à fond.

 

3 questions pour bien démarrer !

 

1. Pourquoi pas ?

Vous êtes-vous déjà posé cette question ? Et finalement, pourquoi pas ?
Qu’est-ce qui vous empêche de vous lancer pleinement dans votre épanouissement, dans votre quête de croissance intérieure ?

 

2. Pourquoi pas moi ?

Vous pensez peut-être que cela n’arrive qu’aux autres ? Que le développement personnel n’est pas pour vous ou que vous n’y arriverez pas.
J’ai de bonnes nouvelles, vous pouvez le faire. Ce guide et tous les autres articles que vous trouverez sur mon site sont faits pour vous aider.

 

3. Pourquoi pas maintenant ?

Ne faites pas la même erreur que des millions d’autres personnes et moi-même avons faite en attendant le déclencheur.
Le moment parfait n’existe tout simplement pas – le changement se produit sur le moment, dans le maintenant, et il se produit dans l’action, agissez maintenant, massivement.

 

Apprenez à vous connaître

Nous sommes au cœur de notre propre développement personnel, il est donc essentiel d’être clair sur qui vous êtes.
Apprendre à se connaître est le chemin d’une vie, et ce sujet mériterait à lui seul un article complet.
Néanmoins, voici une liste non exhaustive d’exercices qui, je l’espère, vous aideront à avancer :

  •  Apprenez à vivre dans le présent et à accepter la personne que vous êtes maintenant.
  • Écrivez quotidiennement dans votre journal.
  • Pratiquer la méditation.
  •  Faire du sport et apprendre à connaître son corps.

Une liste non exhaustive de questions à se poser pour se découvrir :

  • Quelles sont vos qualités ?
  • Quels sont vos défauts ?
  • Quel était votre rêve quand vous étiez enfant ?
  • Quelles sont vos passions ?
  • Dans quel domaine êtes-vous bon ?
  • Qu’est-ce que vous n’aimez pas ?
  • À quel moment de la journée vous sentez-vous le plus créatif ?
  • Quelles sont les personnes qui m’inspirent le plus, et pourquoi ?
  • Où voulez-vous vivre ?
  • À quoi est-ce que je pense en ce moment?

Prenez le temps de répondre à ces questions.

 

Définir un plan d’action

Sans cadre précis, c’est la porte ouverte à la procrastination, à l’investissement du temps dans des choses secondaires ou inappropriées, à passer des soirées à scroller sur son téléphone, à regarder Netflix et à jouer aux jeux vidéo. Ne vous inquiétez pas, je suis un expert en la matière. Je sais de quoi je parle. Ce n’est pas obligé d’être comme ça.

Votre plan d’action sera votre phare dans la brume, vous donnant un chemin à suivre, celui que vous avez choisi.

 

Prenez du plaisir durant le voyage

Le développement personnel doit s’inscrire dans la durée, et le plaisir est la clé de la persévérance. Aucun changement durable n’est facile. Il exige du travail, des sacrifices et de la rigueur.

Nous avons tendance à l’oublier lorsque nous sommes en mode automatique. Par conséquent nous passons à côté de ce que nous ressentons et surtout d’apprécier le moment présent.

À quand remonte la dernière fois où vous vous êtes demandé si vous preniez du plaisir dans ce que vous faisiez ?

Pensez consciemment à prendre du plaisir dans vos activités.
La patience est votre meilleure alliée

“Un voyage de mille lieues commence par un pas.” Lao Tsu

Dans une société où nous voulons tout immédiatement et sans effort, cela semble presque une hérésie pour certains, et pourtant la patience est la meilleure alliée de notre vie quotidienne.
Il faut accepter que les résultats prennent du temps dans tous les domaines, et plus le résultat visé est élevé, plus il est probable que cela prenne du temps.

Ce n’est pas en faisant une séance de cardio d’une heure que l’on perd du poids, ni prenant un cours de langue étrangère une fois qu’on devient billingue . Cela ne suffit pas. Il en va de même pour nos changements internes.

C’est la répétition qui va ancrer de nouvelles habitudes et mettre en place de nouveaux résultats, et pour cela, il faudra être régulier sur le long terme, des semaines, des mois, voire des années.

Il est crucial d’éviter le piège de vouloir des résultats trop rapidement, c’est ce qui nous fait souvent abandonner, alors avancez pas à pas vers vos objectifs et construisez la vie que vous voulez.

 

Les mots de la fin

Je vous remercie du fond du cœur d’avoir lu ce guide du développement personnel. J’espère qu’il vous a été utile.

Je l’ai pensé et conçu avec l’envie de répondre à un maximum de questions afin que les non-initiés puissent se lancer dans la formidable aventure de la découverte de son potentiel.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me contacter directement, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Articles qui peuvent vous intéresser :

Le Moment Parfait N’existe Pas

Le Moment Parfait N’existe Pas

Pourquoi attend t-on ce fameux moment où toutes les étoiles seront alignées ? Et s’il n’existait tout simplement pas, que feriez-vous ?

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.