Comment Sortir de sa Zone de Confort ?

by | Oct 7, 2021 | Podcast | 0 comments

Aujourd’hui c’est un podcast qui fait suite directe au dernier épisode de la saison 1 concernant la zone confort. Dans cet épisode j’avais expliqué en détail ce qu’était la zone de confort, son rôle, ses avantages et ses inconvénients, mais cette fois le but est de voir comment vraiment sortir de sa zone de confort.
La comprendre est une chose en sortir en est une autre.

Tout Comprendre sur La Zone de Confort

Quand vient la décision de sortir de sa zone de confort, il se pose inévitablement la question de comment faire ?
Cette fameuse zone reste un concept et n’est évidemment pas délimitée par des frontières physiques, mais par notre propre barrière. Pourtant, tout au long de notre vie on va expérimenter cette sensation d’y sortir, volontairement ou non. C’est précisément ce dont je veux parler.

 

Sortir contre son gré de sa zone de confort

Parfois, les événements de nos vies peuvent nous expulser de notre zone de confort à notre insu.
On se retrouve dans une situation imprévue et forcée de réagir. L’exemple le plus récent et qui nous a tous touchés est la crise sanitaire, que personne ne pouvait prévoir. Nous nous sommes tous retrouvés dans une situation qu’on n’a pas choisie, obligés de nous adapter comme on pouvait.

Mais il existe de très nombreux cas beaucoup moins extrêmes si l’on peut dire, où l’on perd le contrôle de notre zone de confort.
Il peut s’agir d’un divorce ou d’une rupture décidés par le conjoint, ce qui va avoir pour conséquences de venir casser la routine de notre quotidien avec tout ce que cela entraîne, comme devoir déménager, la redécouverte du célibat, la recherche d’un nouveau ou d’une nouvelle partenaire.

Il peut aussi s’agir d’un licenciement professionnel, d’un accident, d’une maladie, etc.
Vous l’aurez compris, les aléas de la vie vont souvent nous sortir de notre zone de confort sans demander notre opinion ni notre consentement.

Lorsque cela se produit, il n’est pas question d’essayer de retourner dans sa zone de confort immédiatement. Avant tout, il est temps d’agir, d’apprendre et de s’adapter à cette nouvelle situation, puis, ensuite de retourner à sa zone de confort qui ne sera jamais plus vraiment la même.

 

Choisir de sortir volontairement de sa zone de confort

Il y a pourtant une autre vision, bien que la vie nous réserve toujours des surprises, parfois on prend conscience des limites de notre zone de confort actuelle.

La monotonie, la routine ou bien encore l’ennui nous envahit au quotidien, c’est alors qu’une forme de mal-être s’installe et nous pousse à décider de modifier consciemment nos habitudes. Dit de façon un peu plus crue, c’est clairement à ce moment qu’on décide de se mettre des coups de pied au cul.
Cet espace de confort s’est transformé peu à peu en prison dorée dans laquelle on étouffe et où la croissance personnelle s’arrête.

La prise de conscience que vous avez créée votre propre prison mentale est le premier pas du changement.
C’est précisément ce qui nous intéresse ici, avoir pris conscience que notre zone de confort agit négativement sur notre vie et surtout comment faire pour en sortir. Voici 8 étapes clés qui pourront je l’espère vous aider à sortir de votre zone de confort plus facilement et plus efficacement.

 

8 Étapes pour sortir de sa zone de confort

 

1. Définissez votre zone de confort

C’est la toute première étape pour sortir, c’est-à-dire commencer par la définir et en délimiter les contours.
Je vous ai préparé un exercice très simple pour vous aider à définir les contours de votre espace de confort.

EXERCICE DU COACH

Prenez du papier et un crayon, et prenez le temps d’inspecter chacun de vos domaines de vie que je vais lister : votre santé mentale, votre santé physique, votre carrière, votre relation amoureuse, votre spiritualité, votre famille, votre relation, vos loisirs, l’état de vos finances et l’environnement dans lequel vous vivez.

Demandez-vous pour chacun de ces domaines, sur une échelle de 0 à 10 ; 10 étant le niveau maximum d’épanouissement, où en êtes-vous aujourd’hui ?
Une fois que vous avez défini votre degré de satisfaction dans chacun des domaines, prenez le temps d’écrire votre ressenti pour chaque score obtenu et ensuite de définir des actions possibles pour augmenter votre score.

Pour vous aider à cette étape, je vous propose d’utiliser la question suivante : si je n’avais pas peur qu’est-ce que je ferais maintenant ? Laissez aller naturellement les réponses qui vous viennent à l’esprit et notez-les.

Prenez bien le temps d’effectuer cet exercice avant de vous lancer dans votre voyage vers votre développement personnel. Avoir une vision claire vous économisera beaucoup de temps et d’énergie sur le long terme en vous évitant de partir n’importe, tout en vous faisant gagner du temps.

 

2. Demandez-vous ce que vous ne voulez plus

Maintenant que vous avez mis en évidence votre zone de confort actuelle et les domaines sur lesquels vous devez vous investir, voyons ce que vous ne voulez plus du tout dans votre vie.
C’est un exercice que j’aime beaucoup faire lorsque je me sens coincé et que je n’arrive pas à définir pleinement mes besoins.

Je remarque également dans mes sessions de coaching que c’est un exercice beaucoup plus facile à mettre en place que de demander directement à mon client ce qu’il veut.
Paradoxalement, on trouve plus facilement ce dont on veut se débarrasser plutôt que ce que l’on désire. Cela facilite l’émergence de nouvelles idées sur les objectifs que l’on souhaite atteindre.

Si vous avez des problèmes à définir la direction à prendre, reprenez l’exercice du point précédent concernant tous vos domaines de vie et posez-vous donc la question suivante : qu’est-ce que vous ne voulez plus dans ce domaine en particulier ? Répéter l’opération pour chacun de vos domaines concernés. Vous avez trouvé ce que vous ne voulez plus ? Parfait, maintenant regarder ce que vous allez devoir faire pour ne plus avoir ce problème.

 

3. Montez vos exigences

Votre vision doit être plus claire maintenant et il est temps de passer à l’étape supérieure.
Savez-vous que vous vivez en dessous de votre vrai potentiel, que vous n’exploitez pas réellement vos capacités ?

L’auteure américaine Marianne Williamson a écrit : « Notre peur la plus profonde n’est pas que nous soyons incapables. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite. C’est notre lumière, et non notre obscurité, qui nous effraie le plus. Nous nous demandons : “Qui suis-je pour être si brillant, si beau si beau, si talentueux, si fabuleux ? En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?

Combien de fois vous vous êtes dit “si jamais j’essayais de” ! Combien de temps encore allez-vous vous empêcher de réaliser vos rêves, d’atteindre vos objectifs ?

Cessez de voir petit et visez grand, vous êtes grand et vous méritez ce qu’il y a de mieux.

Les êtres humains sont destinés à se développer et à grandir, choisissez des standards élevés, même ceux qui vous semblent inaccessibles aujourd’hui, exigez de vous-même le meilleur et donnez-vous les moyens de les atteindre.

 

4. Faire le premier pas

Vous avez remarqué que c’est très souvent le premier pas qui le plus difficile ? Cette difficulté résulte directement de nos peurs, car on commence à imaginer les pires scénarios possibles.

C’est ce moment précis où il faut se lancer sans se poser de question. Je ne suis pas sponsorisé pour vous dire cela, mais vous connaissez sans doute tout ce très célèbre slogan publicitaire “Just do It” c’est l’essence même de l’action.

Plus vous restez dans l’inaction, plus vos peurs grandiront et agir deviendra de plus en plus difficile.
Dans le meilleur des cas quand je commence à procrastiner, je me lève et je dis me dis à moi-même “GO” pour faire une tâche spécifique au moins pendant 5 minutes.

Une fois la tâche commencer vous verrez que vos doutes se seront évaporés et vous serez dans une énergie positive. A contrario, dans le pire des scénarios si je ne fais rien rapidement, j’ai tendance à repousser une tâche ad vitam aeternam jusqu’à attendre le dernier moment ou de n’avoir plus d’autre choix que la faire, ou bien encore ne jamais agir, ce qui m’arrive un peu trop souvent.

Malheureusement il n’y a pas de recette miracle pour agir.
Le meilleur conseil que j’ai reçu par rapport à ça est clairement “ arrête de réfléchir et agis tu verras la suite après ” simple et efficace.

 

5. Qu’est-ce qui vous effraie le plus ?

Il est temps d’affronter vos peurs, je sais que c’est toujours facile à dire, on se retrouve tous confronté à un dilemme majeur face à nos peurs, soit on les affronte soit on les fuit.

Pour sortir de notre zone de confort, il n’y a pas d’autres choix que de les combattre.
Dit différemment, faites ce que vous avez peur de faire si vous souhaitez vivre pleinement, et non ce que vous avez envie de faire.

À vaincre sans péril on triomphe sans gloire disait le Cid de Corneille. Quand on surpasse une situation sans avoir rencontré de résistance ou de difficulté, la victoire est souvent sans saveur, c’est comme s’il manquait ce petit quelque chose, cette part de fierté d’avoir fait un truc qui nous semblait impensable. Prendre des risques ne signifie pas de se mettre en danger, ça veut simplement dire vous poussez à faire quelque chose qui n’est pas dans votre habitude.

Vous pouvez choisir de changer de coupe de cheveux, changer de style vestimentaire, de voyager dans un pays que vous ne connaissez pas, etc. En fait, peu importe ce que vous choisissez, fuyez la facilité qui ne nous comble jamais vraiment.

Allez y progressivement, il n’est pas question de vous traumatiser non plus, mais d’avancer pas à pas vers quelque chose qui vous challenge et dont vous sortirez grandi.

 

6. Apprendre quelque chose de nouveau

Je vous propose un moyen très simple d’explorer l’inconnu, posez-vous la question suivante : quand est la dernière fois que vous avez fait quelque chose pour la première fois ?
Autrement dit, faites quelque chose de nouveau régulièrement.

Il n’est pas nécessaire de faire compliqué, mais simplement de nouveau. Vous pouvez choisir de manger un plat que vous ne prenez jamais dans votre restaurant favori, de modifier votre itinéraire pour aller à votre travail, d’aller voir une pièce de théâtre plutôt qu’un film.

Les exemples que je vous donne sont bien entendu à titre indicatif, je vous laisse le soin d’expérimenter par vous-même.

Agrandir sa zone de confort n’est pas nécessairement complexe, il faut surtout agir et penser différemment de ce que notre routine quotidienne nous pousse à faire. Justement dans le but de pouvoir en sortir.

 

7. Avancez pas à pas

S’il y a une bien leçon que j’ai apprise en plus de 10 ans de développement personnel et de coaching, c’est d’apprendre à avancer régulièrement sur son objectif pour rester dans une dynamique positive.

La notion des petits pas signifie faire le plus petit pas possible en direction de son objectif. Cela nous provient du pays du soleil levant. Cela va à l’opposé de l’idée reçue qu’il faille faire le grand saut pour réussir, c’est bel et bien la constance du travail, la rigueur et la persévérance qui nous mène vers le succès, quel qu’il soit.

Sortir de sa zone de confort ne signifie pas de risquer de tout perdre et de se mettre en danger. Cela signifie d’évoluer, de découvrir et de le faire continuellement et régulièrement.

Choisissez bien vos petites étapes tout en évitant les raccourcis qui vous feront perdre du temps.
Prenons l’exemple du sport, si vous souhaitez vous remettre à la course à pied, commencer par des petites sessions de 10 minutes au début et augmenter progressivement le temps de séances.

Ne commettez pas l’erreur comme je le vois souvent de partir courir 1 heure d’un coup alors que vous ne pratiquez plus de sport depuis des mois ou des années. La seule chose que vous allez gagner ce sont des courbatures, de la souffrance et un risque élevé de blessure. Sans oublier que ça a de fortes chances de vous dégouter de vous remettre au sport.

Faites preuve de patience et avancer quotidiennement, même de façon mineure, vos résultats seront exceptionnels sur le long-terme même si vous ne voyez pas de résultats concrets au début.

 

8. Continuez d’étendre votre zone de confort en permanence

Le piège le plus fréquent lorsqu’on a agrandi sa zone de confort est de s’en contenter. Votre espace est plus vaste qu’auparavant, mais il recommencera à stagner à partir du moment où vous cesserez d’être en mouvement.

Il est primordial de continuer à étendre votre espace personnel régulièrement, ainsi vous serez de plus en plus à l’aise dans diverses situations et le changement fera partie intégrante de votre vie. Pour certaines personnes, il en devient même un mode de vie.

Parfois on me demande pendant combien de temps il faut continuer à garder une dynamique d’expansion, la réponse est simple “pour toujours”. Alors oui, ça peut paraître un peu décourageant dit comme ça.

Nous sommes comme l’eau, que se passe-t-il lorsque l’eau stagne, elle croupit et devient impure. Nous aussi avons besoin d’être toujours en mouvement pour rester sains, ce n’est pas une coïncidence si notre corps est composé à 75 % d’eau.

Le changement fait partie de notre vie, alors autant décidez vous-même le changement que vous souhaitez plutôt que de laisser la vie choisir à votre place.

Explorez, découvrez, essayez, apprenez, échouez, et finalement vivez comme bon vous semble.

Résumé

  1. Définissez votre zone de confort
  2. Demandez-vous ce que vous ne voulez plus
  3. Montez vos exigences
  4. Faire le premier pas
  5. Qu’est-ce qui vous effraie le plus ?
  6. Apprendre quelque chose de nouveau
  7. Avancez pas à pas
  8. Continuez d’étendre votre zone de confort en permanence

Conclusion

Prenez le temps et de découvrir ce qui existe au-delà de vos propres frontières mentales et physiques. Je ne suis pas pour le changement à 180° comme certains le préconisent, il fonctionne rarement sur le long terme quand il n’est pas imposé par notre environnement.

Privilégiez le changement progressif et constant pour un résultat optimal, bien entendu il faudra du temps pour constater des résultats, alors soyez patient et persévérant.

Finalement, et si le secret ultime était tout simplement de prendre du plaisir, la route sera longue alors autant l’apprécier pleinement.

Vivez votre histoire sans regret, les amis, et prenez soin de vous.

Articles qui peuvent vous intéresser :

Le Moment Parfait N’existe Pas

Le Moment Parfait N’existe Pas

Pourquoi attend t-on ce fameux moment où toutes les étoiles seront alignées ? Et s’il n’existait tout simplement pas, que feriez-vous ?

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *